EVEIL SPONTANÉ

La question sur laquelle repose l’étude que je vais vous présenter ci-après est simple : Comment éveiller une personne en train de lire ce que j’écris ?

Le processus d’éveil spirituel consiste à prendre conscience de tout ce que l’on a vécu dans notre vie actuelle, de regrouper tous les souvenirs, passés, oubliés, négatifs, positifs et de les visualiser sans "ressenti". Le travail ne peut s’effectuer en 5 minutes ! Parfois, il se manifeste sur de courtes durées pendant des jours. Vous ne devez pas sauter le moindre souvenir qu’il soit traumatisant ou douloureux, vous devez vous y reprendre jusqu’à le visualiser sans état.

Ensuite, vous passez le cap ! Vous enchaînez sur les 18 nuitées ou les 24 nuitées, mais croyez-moi, un éveil avec l’Iguane ne vas pas vous faire passer une bonne nuit !
Je pratique "l’éveil d’une personne" depuis quelques années déjà, mais de façon orale pas écrite. L’aventure qui commence sous peu m’interroge sur ma capacité à transcrire mes paroles orales et la signification de celles-ci car comme un dialogue, l’échange doit être fluide. La vraie difficulté se trouve dans le fait que personne ne vas répondre à mes questions, il faut que vous lecteur/lectrice ne soyez pas tributaire de mes interrogations, il faut juste lire l’étude qui suit.

Mes recherches sur la possibilité de créer un éveil spontané va se tourner vers deux processus et une clé. Le premier processus c’est la transposition de la communication orale directe sur papier, la seconde, je me suis plongée dans le labyrinthe de mon inconscient pour enfin, peut-être, en dénicher la clé !


I. Franchir la frontière sur papier :

1/Mémoire Conditionnée :
Sélective, secrète, enfouie, endormie, ces adjectifs reflètent assez bien notre mémoire. Il y a deux ans, je pensais, encore, qu’à chaque naissance nous avions un "nouveau disque-dur" interne pour enregistrer nos connaissances, acquis et souvenirs pour notre vie actuelle. Je me trompais ! J’ai pu très vite me rendre compte que je commençais à me souvenir avec des détails précis de scènes passées et qu’à la vision de celles-ci mon corps actuel réagissait !

2/Aux Frontières du Réel :
Cela m’amène à m’interroger sur la visualisation d’une frontière entre nos souvenirs actuels et antérieurs. Est-ce pour éviter un encombrement de souvenirs ? Peut-être un trouble identitaire ? La mémoire débloquée accède à des souvenirs aussi bien heureux que douloureux, les "revivre" peut s’avérer complexe et angoissants. L’humain que nous sommes a un besoin parfois excessif de comparer sa vie actuelle avec celles de ses amis, de ses proches, alors imaginez un instant comparer ses vies antérieures avec sa vie actuelle !

3/ L’Adaptation :
a. Questions/Réponses :
Le dialogue est simple, fluide, il est propre et interne, je m’explique avant que vous ne fuyez ! Lorsque je cite "propre et interne" cela signifie qu’il se doit d’être respectueux, honnête, sincère et "privé". Le contenu ne doit pas circuler, que ce soit oralement ou par écrit.

b. Les séances de l’Iguane :
  • Consultation :
  • Pas plus tard qu’il y a une semaine ! Sur des événements, la numérologie, se projeter dans un souvenir passé d’une tierce personne, « prévoir » un climat, une situation familiale…. On est bien d’accord, je n’ai pas de rémunération sur ce service, je n’en veux pas, j’aide, j’apaise, cela me suffit.
  • S’éveiller :
  • En moyenne, l’éveil d’une personne peut durer de 45 minutes à 2h voir 2h30 (plus si besoin, dans ce cas, je squatte chez la personne !). Il n’y a pas forcément de moment adapté dans la journée, même si la soirée est propice à l’éveil des sens cachés, il m’est arrivé d’éveiller en plein après-midi.

c. Apprendre à "voir" autrement :
Lorsque nous sommes enfant, nous naissons éveillés, nous « perdons » cet éveil vers l’adolescence, du moins, il se manifeste plus rarement, nous le retrouvons en fin de vie. Concrètement ce n’est pas une perte à proprement dit mais plutôt un "sommeil" que l’on peut éveiller à n’importe quel moment de sa vie.


II. Les capacités de notre inconscient :
"Je crois en la lecture effectuée et enregistrée par l'inconscient" @iguanedudesert, le 31.07.22
L’Inconscient "Mécanisme psychique qui n'obéit pas aux lois de la conscience" (merci Google), comment faire parler et visualiser une chose abstraite ?

Nous parlons au singulier pourtant il est divers, je vais essayer d’expliquer au mieux mes récentes découvertes sur notre inconscient. Pour rappel, je ne suis pas scientifique, je suis de nature curieuse et j’ai un besoin de comprendre ce que je ressens, ce que je vois avec une soif d’apprendre que j’ai beaucoup de mal à contenir.

Alors, voilà, j’ai découvert trois inconscient qui ne font qu’un ! Les trois sont pourtant distincts, mais de ce fait, unitaire et seul. Je me suis donc posé cette question : et si notre inconscient était doté de trois parties aux caractéristiques propres à chacune ?

J’ai effectué un brainstorming de tout ce que je pouvais proposer pour scinder l’inconscient en trois parties et disperser dans chacune d’elles des informations propres à celles-ci. Voici ce que ça donne.


1/Inconscient Sauvage (réticent) :
Le concevoir est une chose facile, accéder à sa sauvegarde l’est moins. La réticence à émettre une réalité qui nous dépasse, sans consentement de la conscience. Celui qui ne permet pas le doute au détriment d’un éveil naissant, celui qui est recherché par les principes de compréhension :
  • Celui qui est ne doit pas
  • Le concevoir certes mais pas le fabriquer
  • La directive de transmission

Je sais que je vous ai perdus, je suis désolée, mais je suis obligée de passer par ce contexte élaboré pour vous décortiquer au mieux ce que j’ai découvert.
Simplement (je vais essayer), c’est un espace qui regorge la raison intuitive et la connaissance du Verbe.

Désolée…

Second essai : c’est un espace dans lequel se concentre notre raison acquise au fil des âges et l’intégralité des essences primitives (ce n’est pas péjoratif) avant le commencement d’une lutte pour la sauvegarde de ceux qui ont commencé à matérialiser l’abstrait.
C’est mieux ou pas ? Disons que oui pour avancer… Non sérieusement, si c’est encore trop complexe, dites-le moi, je modifierai cette partie de l’article.

2/Inconscient Sélectif :
Il est tortueux, malléable, sélectif ! Tout compte fait, c’est peut-être lui qui nous sauve ! Lors d’un accident ou d’un traumatisme, il sélectionne les parties moins douloureuses et nous les émets en souvenirs. Je développe : à cet instant précis votre mémoire enregistre tous dans les moindres détails, ensuite la conscience bascule sur le corps qui ressent. Votre inconscient sélectif se manifeste une fois "l’opération terminée", et il vous fait rappeler des morceaux de ce que vous avez vécus en privilégiant une intensité moindre ressentie sur le corps.
Grâce à lui, la répercussion sur notre corps ne s’effectue pas ou est de faible intensité. Par contre, lors de la prise de connaissance des moments « endormis », l’inconscient sélectif s’efface. Il en va de même pour les souvenirs adjacents au traumatisme ou à l’accident se dispersent dans votre mémoire jusqu’à ce que l’inconscient sélectif s’évapore.

3/Inconscient Eveillé :
Il est notamment prudent que lorsque l’on parle d’inconscient éveillé, il entend la forme prononcée d’un inconscient dirigé par une essence propre (essence spirituelle). Cet inconscient permet de diriger nos faits et gestes, de maintenir une position raisonnée tout en accentuant le côté spirituel dans nos prises de décisions.
Il est connu pour être "celui qui est" sans débattre de son existence. Nous le savons que trop bien, les phénomènes qui nous dépassent sont répartis dans la catégorie surnaturelle alors que c’est seulement un attrait commun au Propre Soi.


Je le conçois, la prise de connaissance de ce que l’on est, est complexe dans son ensemble, mais tellement simple à apprendre. Recherches ésotériques sans prétentions, idée reçue, comment se passionner autrement ? J’apprends au quotidien à découvrir les coulisses de mon corps, de ce que je suis pour "être". Aussi, il me tarde de pratiquer ce petit test en fin de lecture, à lire jusqu’au bout !


TEST….TEST….TEST….
Peu importe la position prise, vous pouvez même le faire debout...Comment Allez-Vous ?... Si vous saviez ce qui me traverse l'esprit....Pourquoi butez-vous sur la réponse à communiquer ? C'est rageant, je l'ai presque....Et bien, non ! Ca ne veut pas sortir... J'attends... Comment Allez-Vous ? Pour les personnes qui sont debout, pensez à votre corps, asseyez-vous... Là, c'est mieux ? On peut reprendre ? Où en étions-nous déjà ? Ah oui, vous avez fait quoi aujourd’hui ?....Ah, c’est bien ça ? Et donc, je répète ma question : comment allez-vous ?....Ca commence à venir….
10/09/2022

ARTICLES

EVEIL SPONTANÉ

La question sur laquelle repose l’étude que je vais vous présenter ci-après est simple : Comment éveiller une personne en train de lire ce que j’écris ?

Le processus d’éveil spirituel consiste à prendre conscience de tout ce que l’on a vécu dans notre vie actuelle, de regrouper tous les souvenirs, passés, oubliés, négatifs, positifs et de les visualiser sans "ressenti". Le travail ne peut s’effectuer en 5 minutes ! Parfois, il se manifeste sur de courtes durées pendant des jours. Vous ne devez pas sauter le moindre souvenir qu’il soit traumatisant ou douloureux, vous devez vous y reprendre jusqu’à le visualiser sans état.

Ensuite, vous passez le cap ! Vous enchaînez sur les 18 nuitées ou les 24 nuitées, mais croyez-moi, un éveil avec l’Iguane ne vas pas vous faire passer une bonne nuit !
Je pratique "l’éveil d’une personne" depuis quelques années déjà, mais de façon orale pas écrite. L’aventure qui commence sous peu m’interroge sur ma capacité à transcrire mes paroles orales et la signification de celles-ci car comme un dialogue, l’échange doit être fluide. La vraie difficulté se trouve dans le fait que personne ne vas répondre à mes questions, il faut que vous lecteur/lectrice ne soyez pas tributaire de mes interrogations, il faut juste lire l’étude qui suit.

Mes recherches sur la possibilité de créer un éveil spontané va se tourner vers deux processus et une clé. Le premier processus c’est la transposition de la communication orale directe sur papier, la seconde, je me suis plongée dans le labyrinthe de mon inconscient pour enfin, peut-être, en dénicher la clé !


I. Franchir la frontière sur papier :

1/Mémoire Conditionnée :
Sélective, secrète, enfouie, endormie, ces adjectifs reflètent assez bien notre mémoire. Il y a deux ans, je pensais, encore, qu’à chaque naissance nous avions un "nouveau disque-dur" interne pour enregistrer nos connaissances, acquis et souvenirs pour notre vie actuelle. Je me trompais ! J’ai pu très vite me rendre compte que je commençais à me souvenir avec des détails précis de scènes passées et qu’à la vision de celles-ci mon corps actuel réagissait !

2/Aux Frontières du Réel :
Cela m’amène à m’interroger sur la visualisation d’une frontière entre nos souvenirs actuels et antérieurs. Est-ce pour éviter un encombrement de souvenirs ? Peut-être un trouble identitaire ? La mémoire débloquée accède à des souvenirs aussi bien heureux que douloureux, les "revivre" peut s’avérer complexe et angoissants. L’humain que nous sommes a un besoin parfois excessif de comparer sa vie actuelle avec celles de ses amis, de ses proches, alors imaginez un instant comparer ses vies antérieures avec sa vie actuelle !

3/ L’Adaptation :
a. Questions/Réponses :
Le dialogue est simple, fluide, il est propre et interne, je m’explique avant que vous ne fuyez ! Lorsque je cite "propre et interne" cela signifie qu’il se doit d’être respectueux, honnête, sincère et "privé". Le contenu ne doit pas circuler, que ce soit oralement ou par écrit.

b. Les séances de l’Iguane :
  • Consultation :
  • Pas plus tard qu’il y a une semaine ! Sur des événements, la numérologie, se projeter dans un souvenir passé d’une tierce personne, « prévoir » un climat, une situation familiale…. On est bien d’accord, je n’ai pas de rémunération sur ce service, je n’en veux pas, j’aide, j’apaise, cela me suffit.
  • S’éveiller :
  • En moyenne, l’éveil d’une personne peut durer de 45 minutes à 2h voir 2h30 (plus si besoin, dans ce cas, je squatte chez la personne !). Il n’y a pas forcément de moment adapté dans la journée, même si la soirée est propice à l’éveil des sens cachés, il m’est arrivé d’éveiller en plein après-midi.

c. Apprendre à "voir" autrement :
Lorsque nous sommes enfant, nous naissons éveillés, nous « perdons » cet éveil vers l’adolescence, du moins, il se manifeste plus rarement, nous le retrouvons en fin de vie. Concrètement ce n’est pas une perte à proprement dit mais plutôt un "sommeil" que l’on peut éveiller à n’importe quel moment de sa vie.


II. Les capacités de notre inconscient :
"Je crois en la lecture effectuée et enregistrée par l'inconscient" @iguanedudesert, le 31.07.22
L’Inconscient "Mécanisme psychique qui n'obéit pas aux lois de la conscience" (merci Google), comment faire parler et visualiser une chose abstraite ?

Nous parlons au singulier pourtant il est divers, je vais essayer d’expliquer au mieux mes récentes découvertes sur notre inconscient. Pour rappel, je ne suis pas scientifique, je suis de nature curieuse et j’ai un besoin de comprendre ce que je ressens, ce que je vois avec une soif d’apprendre que j’ai beaucoup de mal à contenir.

Alors, voilà, j’ai découvert trois inconscient qui ne font qu’un ! Les trois sont pourtant distincts, mais de ce fait, unitaire et seul. Je me suis donc posé cette question : et si notre inconscient était doté de trois parties aux caractéristiques propres à chacune ?

J’ai effectué un brainstorming de tout ce que je pouvais proposer pour scinder l’inconscient en trois parties et disperser dans chacune d’elles des informations propres à celles-ci. Voici ce que ça donne.


1/Inconscient Sauvage (réticent) :
Le concevoir est une chose facile, accéder à sa sauvegarde l’est moins. La réticence à émettre une réalité qui nous dépasse, sans consentement de la conscience. Celui qui ne permet pas le doute au détriment d’un éveil naissant, celui qui est recherché par les principes de compréhension :
  • Celui qui est ne doit pas
  • Le concevoir certes mais pas le fabriquer
  • La directive de transmission

Je sais que je vous ai perdus, je suis désolée, mais je suis obligée de passer par ce contexte élaboré pour vous décortiquer au mieux ce que j’ai découvert.
Simplement (je vais essayer), c’est un espace qui regorge la raison intuitive et la connaissance du Verbe.

Désolée…

Second essai : c’est un espace dans lequel se concentre notre raison acquise au fil des âges et l’intégralité des essences primitives (ce n’est pas péjoratif) avant le commencement d’une lutte pour la sauvegarde de ceux qui ont commencé à matérialiser l’abstrait.
C’est mieux ou pas ? Disons que oui pour avancer… Non sérieusement, si c’est encore trop complexe, dites-le moi, je modifierai cette partie de l’article.

2/Inconscient Sélectif :
Il est tortueux, malléable, sélectif ! Tout compte fait, c’est peut-être lui qui nous sauve ! Lors d’un accident ou d’un traumatisme, il sélectionne les parties moins douloureuses et nous les émets en souvenirs. Je développe : à cet instant précis votre mémoire enregistre tous dans les moindres détails, ensuite la conscience bascule sur le corps qui ressent. Votre inconscient sélectif se manifeste une fois "l’opération terminée", et il vous fait rappeler des morceaux de ce que vous avez vécus en privilégiant une intensité moindre ressentie sur le corps.
Grâce à lui, la répercussion sur notre corps ne s’effectue pas ou est de faible intensité. Par contre, lors de la prise de connaissance des moments « endormis », l’inconscient sélectif s’efface. Il en va de même pour les souvenirs adjacents au traumatisme ou à l’accident se dispersent dans votre mémoire jusqu’à ce que l’inconscient sélectif s’évapore.

3/Inconscient Eveillé :
Il est notamment prudent que lorsque l’on parle d’inconscient éveillé, il entend la forme prononcée d’un inconscient dirigé par une essence propre (essence spirituelle). Cet inconscient permet de diriger nos faits et gestes, de maintenir une position raisonnée tout en accentuant le côté spirituel dans nos prises de décisions.
Il est connu pour être "celui qui est" sans débattre de son existence. Nous le savons que trop bien, les phénomènes qui nous dépassent sont répartis dans la catégorie surnaturelle alors que c’est seulement un attrait commun au Propre Soi.


Je le conçois, la prise de connaissance de ce que l’on est, est complexe dans son ensemble, mais tellement simple à apprendre. Recherches ésotériques sans prétentions, idée reçue, comment se passionner autrement ? J’apprends au quotidien à découvrir les coulisses de mon corps, de ce que je suis pour "être". Aussi, il me tarde de pratiquer ce petit test en fin de lecture, à lire jusqu’au bout !


TEST….TEST….TEST….
Peu importe la position prise, vous pouvez même le faire debout...Comment Allez-Vous ?... Si vous saviez ce qui me traverse l'esprit....Pourquoi butez-vous sur la réponse à communiquer ? C'est rageant, je l'ai presque....Et bien, non ! Ca ne veut pas sortir... J'attends... Comment Allez-Vous ? Pour les personnes qui sont debout, pensez à votre corps, asseyez-vous... Là, c'est mieux ? On peut reprendre ? Où en étions-nous déjà ? Ah oui, vous avez fait quoi aujourd’hui ?....Ah, c’est bien ça ? Et donc, je répète ma question : comment allez-vous ?....Ca commence à venir….
10/09/2022

ARTICLES